L’AEDP (Accelerated Experiential Dynamic Psychotherapy) a été développée à New-York/USA depuis une bonne vingtaine d’années par Diana Fosha et ses collègues.

Voici un interview en anglais de Diana Fosha sur l’AEDP :
Diana Fosha on Accelerated Experiential Dynamic Psychotherapy (AEDP): Trusting vitality .
Et voici un podcast de 2019, dans lequel Diana Fosha parle de l’AEDP:
https://www.neilsattin.com/blog/2019/01/episode-176-healing-trauma-and-attachment-injuries-through-intimacy-aedp-with-diana-fosha/ ,
podcast que vous pouvez aussi télécharger et écouter sur votre téléphone portable.

WEBINAIRE GRATUIT  le mercredi 6 novembre à 19h00  (heure de Paris) sur le thème suivant:  Les traumas d’attachement et leur traitement avec l’AEDP.  Pour en savoir davantage au sujet de ce webinaire et éventuellement vous y inscrire, veuillez aller sur la page suivante.

WEBINAIRE d’introduction à l’AEDP  du 10 septembre 2019: pour (re)voir et (re)écouter ce webinaire en français, cliquez ici , et relire le chat du webinaire (questions, remarques) en cliquant ici .

Ci-dessous, une vidéo en français dans laquelle nous partageons avec vous quelques-unes de nos expériences et réflexions au sujet de l’AEDP:

 

Si vous voulez recevoir des informations par mail au sujet des formations AEDP à venir en Europe francophone, veuillez svp cliquer sur ce lien pour accéder à la page web d’inscription à notre liste de contacts. (Vous pourrez facilement vous désinscrire de notre liste de contacts par la suite, si vous le désirez)

Quelques témoignages:

“Diana Fosha a donné au monde du traitement des traumatismes un brillant cadeau avec son modèle AEDP. Sa compréhension de la fragilité humaine, de l’accessibilité et de la résilience se traduit par de puissantes stratégies thérapeutiques qui sont transmises efficacement dans ses ateliers, ses conférences, ses écrits et, surtout, dans sa compassion et ses talents de thérapeute.”
” . . . De l’extérieur, cela ressemble à un opéra bien chorégraphié qui tire l’observateur à travers les défis émotionnels du client, guidé par l’énergie combinée du désir sincère de transformation du client et de la confiance du thérapeute dans le processus transformateur.” Stephen Porges, PhD, Professeur de Psychiatrie, auteur de “La Théorie Polyvagale”

“L’AEDP de Diana Fosha, axée sur la guérison,  révolutionne la thérapie psychodynamique en encourageant les thérapeutes à établir des relations intenses, réelles, mais aussi sûres, avec leurs clients, au sein desquelles ces derniers explorent les possibilités de transformation et guérissent les traumatismes qui sont à l’origine de leurs symptômes”.  –Richard Schwartz, Concepteur de l’IFS, auteur de “Introduction au modèle Internal Family Systems”.

“Diana Fosha offre un aperçu profond de la nature de notre vie émotionnelle et de la façon dont nous pouvons transformer notre façon d’être pour la santé et la libération. Son modèle de psychothérapie AEDP tisse magistralement la théorie de l’attachement et de la neuroplasticité. Elle montre comment nous pouvons tirer profit de la “transformance”, son terme pour désigner la puissante impulsion motivante vers la guérison qui réside en chacun de nous, pour être efficace dans l’accomplissement du travail clinique de tous les psychologues et psychothérapeutes. Je recommande son livre aux psychologues cliniciens qui s’engagent sérieusement dans le changement transformateur, en eux-mêmes comme chez leurs patients.”  Dan Siegel,  auteur de “Mindsight, the new science of personal transformation” et de “The developping mind”

« L’AEDP est un système d’intervention pertinent, riche et créatif. Fondé sur l’attachement et orienté vers la guérison, il vous aide à communiquer avec votre client et à utiliser le pouvoir de l’émotion pour créer le changement. Diana Fosha, conceptrice de l’AEDP, est à l’avant-garde de la théorie et de la pratique transformationnelles. Ses élégantes vidéos cliniques la montrent en train de pratiquer ce qu’elle prêche et enseigne.”  Sue Johnson, EdD, conceptrice de l’EFT (Emotionally Focused Couple Therapy ), auteur de “Hold Me Tight” et de  “Emotionally Focused Couple Therapy with Trauma Survivors”.

L’affect est l’un des derniers processus psychologiques majeurs de la psychothérapie sur lesquels nous portons notre attention. Ce livre (The Transforming Power of Affect, Fosha, 2000) est rempli d’une compréhension riche et profonde du fonctionnement des émotions  et de la façon de travailler avec pour produire un changement durable. Selon Fosha, les émotions constituent le terreau dans lequel l’attachement grandit ; elle démontre comment les actes d’omission et de commission dans les interactions de parents-enfants peuvent mener à la douleur insupportable qui doit être affrontée en thérapie afin de guérir. Fosha fait un excellent travail d’application du triangle psychodynamique du conflit au processus affectif, elle nous guide à travers des transcriptions qui différencient les émotions défensives des émotions primaires adaptatives, et elle offre des stratégies pour faciliter l’expérience émotionnelle qui en soi font que son livre vaut la peine d’être lu. LESLIE S. GREENBERG, Ph.D, l’un des initiateurs et des principaux développeurs de la Thérapie Centrée sur les Emotions.

Fondamentalement, l’AEDP est centrée sur la transformation/le changement et orientée vers la guérison dans sa thérapeutique, et donc aussi au niveau théorique et clinique.  En AEDP, la guérison n’est pas seulement un aboutissement désiré ;  c’est aussi un processus, une expérience, ainsi qu’une tendance/disposition innée toujours présente.  En AEDP, l’idée est d’accéder à des processus de guérison dès le départ, dès le premier contact thérapeutique.

Au milieu de la haine, j’ai trouvé qu’il y avait, en moi, un amour invincible.
Dans le milieu des larmes, j’ ai trouvé qu’il y avait, en moi, un sourire invincible.
Au milieu du chaos, j’ai trouvé qu’il y avait, en moi, un calme invincible.
J’ai réalisé, à travers tout cela, que…
Au milieu de l’hiver, j’ai trouvé qu’il y avait, en moi, un été invincible.
Et cela me rend heureux. Car il dit que peu importe comment le monde pousse contre moi, en moi, il y a quelque chose plus fort – quelque chose de mieux, poussant de retour.

Albert Camus

L’AEDP prend racine  et fait écho à de nombreuses disciplines  parmi lesquelles la neurobiologie interpersonnelle,  la théorie de l’attachement, la théorie des émotions, les neurosciences affectives, les approches  somatiques et enfin et surtout la recherche sur ce qui transforme. L’AEDP utilise des stratégies d’interventions spécifiques pour travailler explicitement et expérientiellement au sein de la dyade avec d’intenses émotions traumatisantes non résolues. Celles-ci transforment la souffrance et développent chez les patients le sentiment profond d’être reconnus et compris en toute sécurité et par conséquent d’être de plus en plus capables de se reconnecter à leur Self authentique et fondamental.

L’AEDP est l’une des approches permettant de traiter les traumatismes liés à l’attachement ; elle diffuse très rapidement. L’AEDP corrige le biais vers la pathologie, qui prévaut dans notre domaine : en s’appuyant sur notre résilience naturelle, ses thérapeutiques reposent sur nos capacités de guérison innées, y compris les capacités de guérison innées de la connexion profonde. Unique dans son travail intime, d’instant en instant, sur la frontière transformationnelle de l’expérience relationnelle, l’AEDP présente des stratégies d’intervention spécifiques pour travailler explicitement, dyadiquement et expérientiellement avec des émotions traumatiques intenses non résolues. De cette façon, elle transforme la souffrance et favorise le sentiment du patient de se sentir profondément reconnu, compris, en sécurité et, par conséquent, curieux et de plus en plus capable par rapport à lui-même et aux autres.

L’AEDP promeut le changement thérapeutique en travaillant de façon intégrative  avec différentes réalités, théories, et processus.  En voici quelques-uns :

-L’AEDP est un modèle basé sur le changement

-Nous sommes « câblés » (au niveau neuro-biologique) pour la guérison, cf neuroplasticité positive

-Importance fondamentale de la sécurité, spécifique, co-créée, … permet à la transformance et ses émotions vitalisantes d’émerger, prospérer, …

– L’AEDP  travaille de façon expérientielle et relationnelle avec la « transformance » et avec les affects positifs

La transformance est un terme, inventé par Diana Fosha pour décrire la force motivationnelle, englobante, qui est à l’oeuvre tant dans le développement que dans la thérapie et qui vise une vitalité maximale, une authenticité et un contact véritable.

-l’AEDP utilise des interventions métatherapeutiques pour travailler avec des expériences transformationnelles, intégrer des expériences somatiques émotionnelles avec des capacités relationnelles et réflectives

-l’AEDP cultive des rythmes interpersonnels

-l’AEDP nourrit la capacité de chacun/e de réguler les états émotionnels avec la communication cerveau droit-cerveau droit (voix, expressions faciales, …)

-défaire la solitude (lors de différents états émotionnels/expérientiels): via attachement et intersubjectivité, sécurité, connection, regulation affective dyadique, expériences affectives réceptives, … ; par exemple : « restez avec ça et restez avec moi »

-l’AEDP utilise des interventions expérientielles pour réguler des émotions intenses : les émotions très douloureuses de trauma/s et les émotions positives de transformations de guérison

-Attention portée sur les affects positifs, les ressources existentes et émergentes, la nouveauté, ce qui émerge lors d’expériences transformationnelles

-le thérapeute aedp observe et travaille avec ce qui apporte de l’énergie , de la vitalité dans le système

-l’AEDP est guidée par l’intuition de ce qui est « juste », aligné, énergisant.

L’AEDP est une forme de psychothérapie orientée vers la guérison; elle travaille avec la promotion dyadique de liens sociaux pour réduire le stress, co-créer de la sécurité, promouvoir la régulation émotionnelle et augmenter les expériences transformationelles.

Quelques caractéristiques de l’attitude du thérapeute AEDP :

-incarnée positive : relation thérapeutique informée par l’attachement et engagée intersubjectivement, qui cherche à répliquer la « sociobiologie de la reconnaissance, de l’attachement secrure, de la résonnance limbique, du soin/attention mammifère et du développementt précoce »

-réparative relationnellement : but de défaire la solitude lors d’expériences incarnées

-une relation thérapeutique basée sur l’attachement et facilitant les émotions

-un engagement émotionnel incarné positif, pleine conscience dyadique, affirmation des clients/patients et de leurs savoirs.

 “L’approche psychothérapeutique AEDP est fondée sur l’idée que des expériences affectives, ressenties, viscéralement et au fond de soi sont capables de nous transformer de façon inhérente, rapide et globale. Grâce à une relation thérapeutique active, engagée, ajustée, dotée d’empathie et verbalisée, le patient se sent accompagné à travers un processus émotionnel, qu’il peut affronter sans pour autant se sentir accablé. L’expérience de ses émotions, qu’il avait préalablement évitées, active des mécanismes innés d’autocorrection, ainsi que des tendances à l’action adaptatives, qui permettent un bien-être psychologique et un fonctionnement optimal.”

Jerry Lamagna, New York City

L’AEDP est expérientielle et intégrative.  En effet, elle intègre et partage des hypothèses et des pratiques avec plusieurs approches et théories/théoriciens, dont :  les thérapies dynamiques brèves (Habib Davanloo, Leigh McCullough, Ferruccio Osimo, David H. Malan, …), les études transformationnelles, définies largement et incluant différentes traditions de sagesse tant orientales qu’occidentales (Martin Buber, William James, Jon Kabat-Zin, Michael Mahoney, Miller & C’de Baca, Ethel Person), les traditions analytiques sur les relations et le développement, particulièrement celles se centrant soit sur le traumatisme et la transformation qui peut paraître “miraculeuse”(Philip Bromberg, …, D.W.Winnicott), l’épigénégique de la guérison (Yehuda), la théorie de l’émotion, les émotions comme régulateurs centraux du SNC pour la vie (Damasio), les neurosciences de l’affect, les neurones miroirs et l’importance des états intersubjectifs incarnés (Gallese),  les propriétés restoratives de la branche ventrale du SNA parasympathique (Porges) la neuroplasticité, la neurobiologie interpersonnelle (Siegel), les partages d’états psychobiologiques  et la communication cerveau droit-cerveau droit (Schore), la théorie de l’attachement, les études sur la psychologie du développement et sur les interactions dyadiques, les études sur le trauma, les traitements centrés sur le corps, les autres thérapies expérientielles (dont le Focusing de Gendlin, l’EFT de Greenberg et la Gestalt de Perls), les autres thérapies centrées sur les émotions et l’attachement (Daniel Hughes, Susan Johnson), les thérapies intégratives existentielles (Abraham Maslow, …), …

L’AEDP est donc, entre autres, issue des psychothérapies psychodynamiques brèves, et elle est l’une des «  EDT » (« experiential dynamic therapies », cf :  http://iedta.net/edt/about-edt/types-of-edt/ ).

La recherche a démontré l’efficacité des psychothérapies psychodynamique brèves de ce type  (vous pouvez aller voir ici: EDT research) et d’autres thérapies proches/similaires (EFT de Greenberg  et  collègues,  TBM de Fonagy et collègues, …).  Les synthèses des travaux de Bruce Wampold (voir aussi cet article) vont aussi dans ce sens.  Bruce Ecker et collègues, chercheurs cliniciens éminents sur les processus-clés impliqués dans les séances efficaces/transformantes en psychothérapie,  estiment que l’AEDP est l’une des psychothérapies qui activent les processus de reconsolidation mnésique.
Par ailleurs, vous trouvez des articles concernant la recherche en relation avec l’AEDP à la page suivante:  https://www.aedpinstitute.org/publications/research/ .

Pour ceux qui veulent en savoir davantage au sujet de l’AEDP, veuillez aller à :  http://www.aedp.eu/?page_id=176&lang=fr ,
ou à :  https://www.aedpinstitute.org/about-aedp/.
Pour des livres, veuillez aller à:  http://www.aedp.eu/?page_id=10&lang=fr
Pour des articles, veuillez aller à: http://www.aedp.eu/?page_id=4&lang=fr
et vous trouverez un article traduit en français au sujet de l’AEDP en cliquant ici.
Pour des vidéos didactiques
, veuillez aller à:  https://aedpinstitute.org/publications/books/

WEBINAIRE GRATUIT  le mercredi 6 novembre à 19h00  (heure de Paris) sur le thème suivant:  Les traumas d’attachement et leur traitement avec l’AEDP.  Pour en savoir davantage au sujet de ce webinaire et éventuellement vous y inscrire, veuillez aller sur la page suivante.

Si vous voulez recevoir des informations par mail au sujet des formations AEDP à venir en Europe francophone, veuillez svp cliquer sur ce lien pour accéder à la page web d’inscription à notre liste de contacts. (Vous pourrez facilement vous désinscrire de notre liste de contacts par la suite, si vous le désirez)